LES ABEILLES <> LES HYMÉNOPTÉRES

Hyménoptères : Abeilles, Guêpes, Bourdons, Frelons, Fourmis...
Ils forment un ordre d'insectes généralement très bénéfique à l'homme de par son rôle pollinisateur
ou d'auxiliaire de cultures, bien que certaines espèces soient des déprédateurs de végétaux ou de milieux forestiers.
Ils constituent, après les coléoptères, l'ordre d'insectes le plus diversifié avec plus de 120 000 espèces
 décrites au niveau mondial pour 1 à 3 millions d'espèces estimées restant à décrire ou même à découvrir.
Ils sont pourvus de quatre ailes membraneuses couplées en vol et de pièces buccales du type broyeur-lécheur.
La tête est séparée du thorax par un cou très mince et très mobile.
Ils jouent un rôle central dans le maintien des équilibres naturels.


 Nous sommes les abeilles de l'Univers. Nous butinons éperdument le miel du visible pour l'accumuler dans la grande ruche d'or de l'invisible.
Rainer Maria Rilke


Les abeilles à taille de guêpe... les APOCRITES

Polistes dominula
Polistes dominula

« Elle porte en elle le mécanisme de l’univers : chaque abeille résume le secret du monde »
  Michel ONFRAY «  La sagesse des abeilles »

Polistes_biglumis
Probablement : Polistes biglumis

« Tout le monde sait ou croit savoir que les abeilles sont à l’origine de nombreuses coutumes et
de mille traditions et croyances, mais peu soupçonnent leur importance réelle :
 je crois que l’abeille est probablement l’animal le plus présent dans la pensée populaire de la société traditionnelle »
  Rémy CHAUVIN  « L’homme et l’abeille ».


Delta_unguiculata
Delta unguiculata  :  une grande guêpe maçonne à la taille très marquée qui a fait une belle apparitioncet été.

Elle fabrique un nid en mortier, avec de la boue et du sable, le long d'un mur ou d'une paroi. 
C'est un amas de plusieurs cellules. En haut de chaque cellule, la femelle pond un œuf puis apporte une chenille de papillon pour le ravitaillement.
Elle ferme ensuite l'ouverture du nid avec du mortier.


Eumenes_mediterraneus
Eumenes mediterraneus :

Vespa velutina
Vespa velutina


Vespa velutina  : le Frelon asiatique ou Frelon à pattes jaunes récemment introduite en France : 30 mm de long,
 au thorax noir ("nigrithorax") et une bande orangée large sur le 4e segment abdominal.
Vespa_crabro
Vespa crabro : le Frelon européen

Ectemnius_lituratus
Ectemnius lituratus  :

Ronsard –
« Ainsi qu’au mois d’avril, on voit de fleur en fleur
De jardin en jardin, l’ingénieuse abeille
Voleter et piller une moisson vermeille »




non déterminé
 

Il existe des familles dans les hyménoptères où fourmillent un nombre considérable
de très petites espèces pour l'instant très mal évalué.


La super-famille des Chalcidoides comprend par exemple un nombre immense d'espèces (peut-être 1 million)
de très petite taille (1 à 2 mm en moyenne) aux reflets métalliques (bleus ou verts) ou noirs aimant le soleil et la lumière;
les ailes sont transparentes à nervation très réduite ;
ce sont des parasitoïdes d'autres Arthropodes : Araignées, Lépidoptères, Hyménoptères, Homoptères, Hémiptères, Diptères, Coléoptères, Orthoptères...
Ces derniers sont attaqués au stade oeuf, d'autres parasitent larves, chenilles ou chrysalides
 (il peut y avoir plus de 1000 larves dans une chrysalide!) mais jamais les imagos !
Certains parasitent les larves de Cynipides dans les "noix de galles";
il y a aussi de l'hyperparasitisme des Ichneumonoïdes ou même des Chalcidoïdes;
 l'oeuf est si petit qu'une vingtaine peuvent se développer dans un seul oeuf de Papillon;
quelques formes sont phytophages (Agaonides...) et certains ont une larve primaire mobile ou "planidium"
Leur rôle écologique est considérable (vu leur nombre d'espèces) dans la régulation des populations de nuisibles,
rôle encore plus important que la famille des Braconides : des "petits Ichneumons" qui sont aussi très utiles ;
 ils sont utilisés donc pour le contrôle biologique des populations (surtout Aphelinides, Tichogrammatides et Encyrtides)

(tiré du site ARAMEL, un site web exceptionnel traitant des insectes  : http://aramel.free.fr/
)



Bombus terrestris
Bombus terrestris

Les fleurs attirent les abeilles,
Mais ne butinent que le ciel.





Bombus sp.









Anthidium_manicatum
Probablement : Anthidium manicatum

« Poursuivant mon œuvre, je vais chanter le miel aérien, présent céleste.
Je t’offrirai, à partir de tous petits êtres, un spectacle admirable.
Quand le soleil d’or a mis l’hiver en fuite, et l’a relégué sous la terre,
 quand le ciel s’est rouvert à l’été lumineux,
aussitôt les abeilles parcourent les fourrés et les bois,
butinent les fleurs vermeilles et effleurent, légères,
la surface des cours d’eau.
Transportées alors par je ne sais quelle douceur de vivre,
elles choient leurs couvées et leur nid,
et façonnent avec art la cire nouvelle et composent le miel »
  VIRGILE « Les Géorgiques »




Probablement : Anthidium manicatum

Anthidium
 Anthidium manicatum
L'Anthidie à manchettes mâle avec ses longues épines abdominales des 2 derniers segments recourbées vers l'extérieur

Notre cœur se trouve là où sont les ruches de notre connaissance.
Nous sommes toujours en route vers elles, nous qui sommes nés ailés et collecteurs de miel de l’esprit,
nous n’avons vraiment qu’une seule et unique chose à cœur : rapporter quelque chose chez nous ».
  Friedrich NIETZSCHE « Généalogie de la morale »  

  


Colletes_daviesanus
Colletes daviesanus


Colletes daviesanus



Colletes_sp
Probablement : Colletes sp.

Volucella_pellucens


« Les mots sont comme les abeilles, ils ont le miel et l’aiguillon »
  Proverbe suisse



Halictus scabiosae
Halictus scabiosae
Halictus_scabiosae
Halictus scabiosae





Peut être un Lasioglossum

Colletes sp.

Scotto :
 « Mieux que le tango, le flamenco ou le quadrille
 Quand elle frétille en rentrant du bocage
 L’abeille entame la danse du langage »






  Ectemnius_lituratus
Ectemnius lituratus  :



Epeolus_fallax
Epeolus fallax :

Epeolus_sp
Epeolus sp. :




Gasteruption_jaculator
Gasteruption jaculator


Voici par la suite deux espèces de  FOURMIS parmi les 216 espèces françaises décrites (en 2014),
15700 le sont pour l'instant dans le Monde, mais on estime qu'il y aurait dans ce monde
entre 20000 et 40000 espèces dans cette famille d'hyménoptères.

Lasius_fuliginosus
Lasius fuliginosus

Messor_barbarus
Messor barbarus :  future reine si tout se passe bien ...



Osmia_cornuta
Osmia cornuta  : en fin d'hiver sur un lonicera flagrantissima qui fleurit très tôt en saison.

Osmia_cornuta_fourmi
Rencontre de troisième type et de trois types :  des osmies cornues en ménage avec le passage d'une sage fourmi !




Voici une  série de photos muettes pour l'instant mais souvent poilues ...














Les SYMPHYTES se différencient des autres hyménoptères par l'absence d'étranglement entre le thorax et l'abdomen.
Ils ont une mobilité moindre que les abeilles et guêpes sociales.

 Les TENTHRÈDES

Rhogogaster_punctulata
Rhogogaster punctulata

Tenthrede
Tenthredes


Tenthredo_amoena
Tenthredo amoena


Arge cyanocrocea : se rencontre par exemple sur les angéliques sylvestres

Cephaledo bifasciata bifasciata
Probablement : Cephaledo bifasciata

Cephaledo bifasciata bifasciata
Probablement : Cephaledo bifasciata

Tenthredo_mesomela
Tenthredo mesomela

Tenthredopsis
Probablement : Tenthredopsis sp.


Larve de la "Tenthrède laineuse" Eriocampa ovata (sous-famille des Blennocampines)


Eriocampa ovata


« J’ai pour joie et pour merveille
 De voir, dans ton pré d’Honfleur
 Trembler au poids d’une abeille
 Un brin de lavande en fleurs »
  Victor HUGO « Poème à un ami »



Aglaostigma_sp
Probablement : Aglaostigma sp.

Nemtus_sp_
Nemtus sp.

Nemtus_sp
Nemtus sp.


 « Une colonie d’abeilles est certainement le procédé de la nature le plus merveilleux
pour structurer de l’énergie dans le temps et dans l’espace » 
  Jürgen TAUTZ « L’étonnante abeille »




Andrena_cineraria
Probablement : Andrena cineraria 






Trachusa byssinum






Notre cœur se trouve là où sont les ruches de notre connaissance. Nous sommes toujours en route vers elles, nous qui sommes nés ailés et collecteurs de miel de l’esprit, nous n’avons vraiment qu’une seule et unique chose à cœur : rapporter quelque chose chez nous ».
  Friedrich NIETZSCHE « Généalogie de la morale »       

 




Andrena
Probablement : Andrena sp.




Rousseau – « J’avais une autre petite famille au bout du jardin : c’était des abeilles.
Je ne manquais guère, et souvent maman avec moi, d’aller leur rendre visite ; je m’intéressais beaucoup à leur ouvrage ;
 je m’amusais infiniment à les voir revenir de la picorée, leurs petites cuisses quelquefois si chargées qu’elles avaient peine à marcher. »


Andrena_flavipes
Andrena flavipes





Andrena



Andrena
Andrena








Apis mellifera : L'abeille, cette vieille compagne de la vie des hommes et qui l'a suivi souvent dans les errances climatiques
et souvent si maltraitée par des composants chimiques.
Elle est considérée comme semi-domestique. C'est une des abeilles élevées à grande échelle pour produire du miel.





« Depuis la nuit des temps, butinant de fleur en fleur, l’abeille assure une pollinisation irremplaçable
qui contribue activement à développer et sauvegarder la biodiversité de notre planète, biodiversité essentielle à la survie de l’espèce humaine.
Pourtant, à l’image d’un milieu naturel qui ne cesse de se dégrader, la préservation de cet insecte,
véritable sentinelle de l’environnement, devient aujourd’hui préoccupante »
  Henri CLEMENT « L’abeille, sentinelle de l’environnement »





Cerceris arenaria
Probablement : Cerceris arenaria


Cerceris arenaria
Probablement : Cerceris arenaria

xylota
le cycle : de la vie, de la mort et de la continuitè des processus !


 « Apprendre à des ordinateurs à communiquer sur le modèle des abeilles, c’est possible, et c’est très utile.
Car la danse des abeilles ne sert pas seulement à indiquer la direction dans laquelle trouver du pollen, mais elle permet aussi de réguler le flux des ouvrières »
  Mat FOURNIER «  Quand la nature inspire la science »



Tenthredopsis
Tenthredopsis sp.





Tenthredo_sp
Tenthredo sp.




  Chanson des Compagnons du Devoir :

 Insecte ailé chéri des dieux
 Toi qui leur fournis l’ambroisie
 Toi dont on admire en tous lieux
 Et la sagesse et l’industrie,
 Permets que ma muse aujourd’hui,
 En lui rappelant ton image
 Offre aux yeux de plus d’un ami
 le miroir du Compagnonnage






 Le ruisseau n'apprend pas à couler dans sa pente,
l'aigle à fendre les airs d'une aile indépendante,
l'abeille à composer son miel
, LAMARTINE






 « La plus humble des abeilles a beaucoup à nous apprendre sur la façon d’optimiser l’information et la prise de décision dans nos organisations »
  Alex PENTLAND « Human Dynamics Laboratory, M.I.T.






Les mûres ont des abeilles












« Depuis la nuit des temps, butinant de fleur en fleur, l’abeille assure une pollinisation irremplaçable
qui contribue activement à développer et sauvegarder la biodiversité de notre planète,
biodiversité essentielle à la survie de l’espèce humaine.
Pourtant, à l’image d’un milieu naturel qui ne cesse de se dégrader, la préservation de cet insecte,
véritable sentinelle de l’environnement, devient aujourd’hui préoccupante »
  Henri CLEMENT « L’abeille, sentinelle de l’environnement » 




Les SPHÉCIDÉS

Isodontia mexicana
Isodontia mexicana   : Caramba ! Isodontia mexicana est venue du Mexique dans les années 60 .
  Cette espèce est restée cantonnée dans le midi durant plusieurs années, en compagnie et
probablement en concurrence avec Isodontia palludosa, espèce indigène.
 Sa progression était lente avant 2003. Puis elle a profité de la canicule pour traverser le Massif Central.
Ensuite, elle a gagné plusieurs kilomètres chaque année et fréquente le Limousin depuis une bonne dizaine d'années.
Elle chasse plusieurs orthopthères et elle est assez souvent vue transporter en vol des sauterelles bien plus grande qu'elle.

Sceliphron_caementarium
Sceliphron caementarium
Le sceliphron de la famille des Sphécidés (Sphecidae), qu'on appelle également comme pas pas d'autres guêpe maçonne ou pélopée.
C'est un insecte qu'on voit souvent volant de fleur en fleur à la recherche d'araignées sauteuses et autres espèces d'arachnides.

Sceliphron_caementarium
Sceliphron caementarium


  Annie JOLY « Mayana et le goût de la vie »
« Alors il comprit que l’homme s’était éloigné petit à petit un peu plus du paradis. Et il se prit à rêver de devenir une abeille




Scolia hirta
Scolia hirta

Jacques-Yves COUSTEAU
" Le bonheur, pour une abeille ou un dauphin, est d’exister.
Pour l’homme, c’est de le savoir et de s’en émerveiller »

                        
Scolia hirta
Scolia hirta

Scolia hirta
Scolia hirta : Ces guêpes solitaires creusent le sol meuble à la recherche de larves de coléoptères Cetoniidae
(en particulier Cetonia aurata), ainsi que de Scarabaeidae.
Puis elles parasitent les larves en pondant leurs œufs sur elles pour nourrir leur progéniture.
Colpa_sexmaculata
Colpa sexmaculata

« La colonie d’abeilles ressemble à une fontaine magique, plus on y puise, plus il en coule »  
  Karl VON FRISCH « Vie et mœurs des abeilles »



Xylocopa
Xylocopa violacea

Xylocopa_violacea
Xylocopa violacea : Le Xylocope ou "abeille charpentière", est l'un de nos plus grands et plus impressionnants Hyménoptères.
Comme les abeilles domestiques, ou encore les "bourdons", cet insecte relève de la famille des Apidae.
Contrairement aux espèces précitées, qui elles vivent en colonies, le Xylocope est une abeille dite "solitaire".


Je finis pour l'instant avec cette dernière page, cette invitation à observer ce qui se passe dans le jardin.
Mon propos au vu des moyens employés
( un appareil photo bridge standard et modique que j'essaie d'employer au mieux de ses performances )
 n'était pas d'avoir la minutie du parfait entomologiste, pour cela il faut des années d'expérience et d'autres buts,
Mon objectif c'est d'ouvrir au plus grand nombre une envie d'aller voir la vie du jardin,
un lieu qui peut être familier pour beaucoup d'entre nous et qui recèle déjà les briques de la complexité de la nature
 mais aussi la notion des équilibres nécessaires que l'on ressent peu à peu en accumulant les observations
 qui mettent en avant l'incomparable harmonie, née de la lenteur et la durabilité des évolutions.
Je ne connais rien de plus reposant et de ressourçant que de se laisser aller l'appareil photo à la main
à une curiosité, une sensibilité qui à chaque détour du jardin sont aiguillonnés par de petits spectacles.
Ceux-ci nous éloignent et nous préservent un peu du tapage et des effets spectaculaires
 qui nous sont de plus en plus proposés par ailleurs.  Dominique Gaudefroy -- novembre 2016


 ► Retour au début de page

LES MOUCHES

Page 2A :
Les Diptères sauf Syrphidés du jardin
LES MOUCHES

Page 2B :
Les Syrphidés
LES ABEILLES

Page 3 :
Les abeilles et  autres
Hyménoptères du jardin
Logo de correzitude
L'ESPRIT DU FENOUIL
édité en 2017

page 1
Bientôt ....
édité en 2017
L'ESPRIT DU FENOUIL

page 2
Bientôt ....
édité en 2017
LA VÉRONIQUE BLANCHE

page HEBE
Page d'accueil du site web :  www.correzitude.fr



Création : Dominique Gaudefroy pour www.correzitude.fr --- octobre / novembre 2016 en Corrèze