L'ESPRIT du FENOUIL  <<  >> PAGE 1

Dans ce jardin d'été situé dans un village surplombant les gorges de Vézère entre Vigeois et Allassac,
il y a un seul pied de fenouil, grande ombellifère aromatique
qui peut entrer agréablement dans la cuisine pour accompagner le poisson.
Ce pied occupe un mètre carré soit environ un millième de la surface du jardin.
Depuis juin avec la floraison des centaines de petites fleurs jaune du fenouil, 
une nouvelle tour de Babel de la vie foisonnante s'est révélée,
 une petite planète qui nous permet d'entrevoir l'immense monde des insectes.
J'ai pris quelques centaines de clichés au cours de six semaines dans le but 
d’essayer les capacités de mon nouvel appareil photo, toujours un bridge Lumix plutôt d’un coût modique, 
mon ancien appareil boguant de plus en plus fréquemment avec cinquante milliers de clics au compteur.
Je voudrais montrer avec mes essais photographiques illustrés par la suite
l'incroyable diversité qui nous interroge sur la complexité et l’adaptabilité de la nature.

Le pied de fenouil dans le jardin d'été


Chacun sur son ombellule, aire d'atterissage parfaite sur le fenouil en fleurs.


Dans une précédente publication éditée l’an dernier j’avais abordé le sujet de cette vie animale
à observer dans nos jardins en Limousin en choisissant particulièrement 
l’attirance qu’offre l’oranger du Mexique sur nos bestioles.

Avec la révélation cette année de l’attraction de deux nouvelles plantes,
d'une part la Véronique arbustive blanche (Hebe microphylla : sans doute là une appelation commerciale) 
et d'autre part le bien connu fenouil, nous avons affaire à de nombreuses nouvelles espèces d’insectes 
qui vont visiter les fleurs de ces deux plantes.

Trois grands hyménoptères sur le fenouil : on en saura plus par la suite ...

Ces trois plantes offrent donc de multiples avantage : 
esthétiques dans le jardin, reproductibles à souhait et bien adaptées au climat local.
Leur longue floraison à hauteur d’homme même muni d’un appareil photo 
permet de suivre, au jour le jour lors de vos activités de jardinier, la vie foisonnante d’une myriade de butineuses.

J’espère que ce sera une invitation pour tous les curieux de nature 
à cultiver çà et là ces plantes ressources pour observer de petits spectacles 
qui vous éloignerons un moment de l’agitation de ce monde de plus en plus
sous l’emprise de ces immenses choses tonitruantes qui nous balaient.


Cette première page sur l'esprit du fenouil présente en photos des HYMÉNOPTÈRES particulièrement présents sur la plante.
Les hyménoptères (Hymenoptera) sont un ordre d'insectes.
 Des représentants communs de cet ordre sont les abeilles, les guêpes et les fourmis,
présentes sur tous les continents sauf l'Antarctique.
 Les hyménoptères constituent, après les coléoptères, l'ordre d'insectes le plus diversifié et
on estime actuellement qu'il y a plus de 230 000 espèces décrites.

Les hyménoptères sont des insectes holométaboles
-- passage de l'état de larve à l'état adulte se fait par la transition d'un état de nymphe --
 d'une taille comprise entre 0,1 mm et 10 cm,
pourvus de quatre ailes membraneuses couplées en vol et de pièces buccales du type broyeur-lécheur.


Pour estimer les dimensions des bestioles présentées par la suite, voici l'étalonnage des fleurs de fenouil avec le mètre ruban,
on voit qu'une fleur épanouie atteint environ  2 mm de diamètre et le bouton environ 1 mm.


La tête des hyménoptères est séparée du thorax par un cou très mince et très mobile.
Leur métathorax est très court, soudé au premier segment abdominal pour former le segment médiaire.
L'ordre des hyménoptères comprend des phytophages, des pollinisateurs et une large part d'entomophages
jouant un rôle central dans le maintien des équilibres naturels.

On estime au niveau mondial le nombre réel d'hyménoptères entre un et cinq millions d'espèces réparties en une centaine de familles.
Un très grand nombre d'espèces restent à décrire ou même à découvrir.




Les Vespidae forment une vaste famille d'insectes hyménoptères comprenant des guêpes sociales et de nombreuses guêpes solitaires.
Sur le fenouil ces Vespidés sont remarquablement représentés :
Les noms des différentes espèces représentées, quand ils sont donnés, ne sont bien sûr qu'une indication,
seul bien souvent le nom du genre s'avère plus probable ...


Ancistrocerus nigricornis ( Eumeninae ) un insecte  visitant fréquemment le fenouil du jardin
Ancistrocerus_nigricornis_

Ancistrocerus nigricornis
Ancistrocerus_nigricornis_

Ancistrocerus nigricornis
Ancistrocerus_nigricornis_


Ancistrocerus auctus
Ancistrocerus auctus

Ancistrocerus auctus
Ancistrocerus auctus


 Nous sommes les abeilles de l'Univers. Nous butinons éperdument le miel du visible pour l'accumuler dans la grande ruche d'or de l'invisible.
Rainer Maria Rilke


Des guêpes maçonnes : les Eumenes (les Eumènes en français), est un genre de guêpes solitaires qui construisent des nids de terre,
raison pour laquelle on les surnomme "Guêpes potières" ou "maçonnes" (tout comme les guêpes du genre Delta).
Eumenes coronatus
Eumenes coronatus

Eumenes coronatus
Eumenes coronatus

Eumenes coronatus


Eumenes coronatus
Eumenes coronatus

Eumenes coronatus
Eumenes coronatus


Eumenes mediterraneus , très proche de la précédente espèce
Eumenes mediterraneus


Leucospis dorsigera : voici un hyménoptère singulier sur le fenouil du jardin,
 le caractère le plus distinctif des leucospis (sans doute dorsigera)
 femelle réside dans la disposition de l'oviscapte prenant naissance à la base de la région ventrale de l'abdomen
dont il parcourt la ligne médiane pour se réfléchir ensuite sur la région dorsale
où il s'applique dans une rainure et se prolonge jusqu'au thorax.
 Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera

 Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera

 Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera

 Leucospis dorsigera
Remarquer que souvent d'autres insectes s'invitent sur la photo comme on peut le voir ci-dessous
où plusieurs hymenoptères de dimension parfois vraiment trop restreinte pour en présenter une photo plus significative.
Ces petits insectes nous rappellent constamment qu'une partie de la biodiversité de la vie nous échappent souvent.


 Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera

 Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera

 Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera
 
Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera

 Leucospis dorsigera
Leucospis dorsigera


Pas de détermination proposée pour cette espéce présentée ci dessous


Pas de détermination proposée pour cette espéce présentée ci dessous


Pas de détermination proposée pour cette espéce présentée ci dessous


Halictus subauratus
Halictus subauratus


Les photos qui suivent concernent  le genre Cerceris rangé dans les Carbonidae aux nombreuses espèces proches.
Il est proposé ici  Cerceris arenaria : Cercéris des sables,
 plus commun pour ce genre à l'abdomen caractéristiquement annelé.
discoeliu

Cerceris arenaria : Cercéris des sables
Discoelius ?

Cerceris arenaria : Cercéris des sables
Discoelius ?

Cerceris arenaria : Cercéris des sables
Discoelius ?


Un autre Crabonidae, peut être du genre Gorytes
Vespide

Gorytes sp. avec Leucospis dorsigera au second plan.
Vespide


Les polistes sont de loin les espèces les plus présentes sur le fenouil et ceci à tous moments de la journée.
 

Polistes dominula
Polistes dominula

Polistes dominula
Polistes dominula

Polistes dominula
Polistes dominula

Polistes dominula
Polistes dominula


Polistes bischoffi
Polistes bischoffi

Polistes bischoffi
Polistes bischoffi

Polistes bischoffi
Polistes bischoffi

Polistes bischoffi
Polistes bischoffi

Polistes bischoffi


Polistes bischoffi
Polistes bischoffi



Remarquons cette articulation souple des polistes entre thorax et abdomen 
Polistes biglumis


Polistes biglumis et les téléphores fauves (Rhagonycha fulva) des coléoptères communs et très présents également sur le fenouil.
Polistes biglumis

Polistes biglumis et un morgellidae en haut de l'image : coléoptère fuselé
Polistes biglumis

Polistes biglumis
Polistes biglumis

Polistes biglumis




Pas de détermination proposée pour cette espéce présentée ci dessous
apide

Pas de détermination proposée pour cette espéce présentée ci dessous
apide

Pas de détermination proposée pour cette espéce présentée ci dessous
apide

Pas de détermination proposée pour cette espéce présentée ci dessous



Les Argides sont bien représentés sur le fenouil du jardin avec au moins quatre espèces repérées.

Les larves ("fausses-chenilles") d'Argides suivantes sont appelées  "Tenthrèdes du Rosier" des ravageuses phytophages.

 Arge melanochra
Arge melanochra

Arge melanochra
Arge melanochra

Arge melanochra
Arge melanochra

Arge ochropus avec l'inévitable poliste à gauche
Arge_ochropus

Arge pagana
Arge_pagana

Arge pagana
Arge pagana

Arge pagana


Arge pagana
Arge pagana

Arge pagana
Arge_pagana

Arge berberidis
Arge berberidis

Arge berberidis
Arge berberidis

Arge berberidis
Arge berberidis

L'esprit du fenouil se poursuit dans une seconde page bientôt éditée : page 2


 ► Retour au début de page

L'ESPRIT DU FENOUIL

page 1
Bientôt ....

L'ESPRIT DU FENOUIL

page 2
Bientôt ....

LA VÉRONIQUE BLANCHE

page HEBE
Logo de correzitude
Page d'accueil du site web :  www.correzitude.fr
Pages sur les insectes du jardin
éditées fin 2016     >>>>>>>>>>>>
Page 1

Entrée du jardin et
quelques autres insectes
LES MOUCHES

Page 2A
Les Diptères sauf Syrphidés du jardin
LES MOUCHES

Page 2B
Les Syrphidés

Création : Dominique Gaudefroy pour www.correzitude.fr --- août 2017 en Corrèze